Fait divers: Un corps sans vie découvert pendu à une corde à Lélouma

Le corps sans vie et en état de pétrification d’un jeune d’environ 19 ans a été découvert suspendu à une grosse liane dans la matinée de ce dimanche 15 mars 2020 à Diala 2 dans la commune urbaine de Lélouma.

Le chef section chargé de la police judiciaire au commissariat central de Lélouma que nous avons joint pour en savoir davantage sur cette découverte macabre précise: « nous avons été informés par téléphone aux environs de 12 heures de la présence d’un mort par pendaison dans le quartier Diala 2, dans la commune urbaine.

Arrivé sur le lieu, situé vers l’ouest du quartier, à la descente d’une vallée entre deux fossés, on a constaté effectivement la présence d’un corps suspendu sur une grosse liane avec un morceau de tissu. C’était une mort par pendaison »,  explique Djiba Keïta.

Revenant sur l’identité de la victime, Djiba Keïta rajoute: « il s’agit de El hadj Mamadou Diallo, âgé de 19 ans, fils de Amadou Oury Diallo et de Assiatou Diallo. Il résidait à Petel ici. Le corps a été découvert par un groupe de citoyens de Diala 2. »

Après la sécurisation du corps par les agents de la Croix-Rouge en présence de la police et de la gendarmerie, le cadavre a été déposé à la morgue de l’hôpital préfectoral de Lélouma, avant d’être rendu à la famille pour l’enterrement.

Cet ancien élève qui s’était tourné vers la coiffure pour homme était sain d’esprit et ne présentait aucun signe de démence, nous confie un de ses proches qui reconnaît l’avoir vu la dernière fois le vendredi dans l’après-midi.

La question que bien d’observateurs se posent actuellement est de savoir quel est le motif réel de cette mort par pendaison, de ce jeune  à la fleur  de l’âge, alors qu’il était plein de vie.

Comments are closed.