Kankan : à quelques jours des élections !

Dans  l’attente du référendum  couplé au scrutin législatif du 1er mars prochain,  la circonscription électorale de Kankan affiche une réalité à plusieurs facettes.  Entre les électeurs prêts  pour le vote et ceux qui  s’y préparent, se dressent les inquiets.

Kankan, 24 février 2020.  Alors que  beaucoup  de citoyens  se battent jusqu’ici  pour récupérer leurs cartes d’électeurs,  plusieurs autres se disent prêts pour les élections. Parmi ces  derniers,  il y a   Mariam Kaba, mère de famille, soixantaine. Assise devant sa case au  quartier Kabada2, elle se réjouit d’avoir retrouvé sa carte d’électeurs ainsi que celles de ses enfant : « le 1er mars, nous irons voter. C’est un devoir civique ».  Comme lui, Diallo Bangaly, jeune commerçant,  est aussi disposé à voter, mais seulement  pour choisir son député : «  le référendum ne m’intéresse  pas  parce que ce n’est pas opportun pour le pays et pour la stabilité du pays ». Il se rappelle que plusieurs boutiques ont été la cible d’une attaque  lors de la récente  manifestation politique  enregistrée à kankan.

La commission électorale préfectorale rassure que toutes les dispositions sont prises pour le bon déroulement du scrutin.  Au niveau des différentes commissions de distribution des  cartes d’électeurs, les retardataires affluent tous les jours. «  Nous estimons que tout le monde  viendra prendre sa carte », déclare un agent de distribution rencontré dans le quartier Sogbè.  Où Tamba Cely, habitant,  indique que  les  autorités feraient  mieux de repousser encore la date des élections pour préserver la paix dans le pays : « nous sommes aujourd’hui dans la crainte, nous dormons avec la peur au ventre »

Toutefois, à travers la ville, les candidat en lice multiplient les sensibilisations, notamment sur la nécessité de voter et  la manière de voter

Depuis Kankan, Lamine KABA

Comments are closed.