Home / A LA UNE / Massacre du 28 Septembre : « l’écrasante majorité des victimes étaient mes partisans », révèle Cellou Dalein

Massacre du 28 Septembre : « l’écrasante majorité des victimes étaient mes partisans », révèle Cellou Dalein

A 48 heures de la commémoration du 10ème anniversaire du massacre du 28 Septembre 2009 et des jours qui ont suivi, l’une des victimes, et pas la moindre, Cellou Dalein Diallo, était l’invité de la radio Sabari Fm dans son émission ‘’Comprendre l’actualité’’.

Le Chef de file de l’opposition guinéenne, présent au stade du 28 Septembre, le jour de ce massacre et qui a eu quatre côtes cassées, affirme que dix ans après les faits, si l’on n’arrive toujours pas à organiser le procès, c’est sans doute pour des raisons politiciennes.

Le président de l’UFDG a aussi confié dans cette émission que l’essentiel des victimes de ce crime de masse, étaient des militants du parti qu’il dirige.

S’agissant de son assistance financière, l’ancien premier ministre, a rappelé que les fonds qui lui ont été remis au titre des frais de réparations matérielles de sa maison endommagée, ont été dédiés aux victimes.

« Ils ont droit à la justice. Malheureusement, nul ne connait aujourd’hui pourquoi Monsieur Alpha Condé, pour des raisons que nul ne connait, n’arrive pas à se hâter dans l’organisation de ce procès sans doute pour des raisons politiciennes… Nous soutenons le processus tant à l’intérieur qu’à l’extérieur, mais 10 ans, c’est beaucoup…Je mets beaucoup de pression à l’international où j’ai eu le privilège de rencontrer la secrétaire générale adjointe des nations-unies, Mme Rose-Marie en charge des affaires politiques et de la paix et lorsque j’étais aussi à Washington, j’ai rencontré le responsable de Human Right watch….Il faut qu’on fasse en sorte qu’il n’y ait plus jamais ça dans le pays…L’écrasante majorité des victimes étaient mes partisans, la plupart d’entre eux étaient des militants de l’UFDG. J’entretiens avec les familles, des relations suivies. J’essaie de savoir ce qui se passe, ils sont trop nombreux. Il y a des gens que je connaissais personnellement qui m’étaient proches, j’essaie de faire ce que je peux pour les familles. Lorsqu’on m’a donné l’argent pour les réparations matérielles, parce que ma maison a été touchée, j’ai dédié les fonds aux victimes du 28 Septembre », a rappelé le président de l’UFDG.

 

Mosaiqueguinée.com

Check Also

Guinée : la rentrée universitaire pour l’année académique 2019-2020, fixée au 03 octobre (officiel)

L’annonce de la date de la rentrée universitaire, pour l’année académique 2019-2020, a été rendue …