Home / A LA UNE / Guinée : Abus de pouvoir, intimidation, emprisonnement de citoyens… : Le préfet de Kankan mis à l’index !

Guinée : Abus de pouvoir, intimidation, emprisonnement de citoyens… : Le préfet de Kankan mis à l’index !

Le préfet de Kankan Aziz Diop a fait emprisonner Kaba Kourouma chef de secteur de Djènè Marena dans la sous-préfecture de Tintioulen située à une trentaine de kilomètres du centre-ville. Et le tort du chef de district, c’est d’avoir installé Aziz Diop et sa suite sur des chaises sur lesquelles était inscrit PADES (Parti des Démocrates pour l’Espoir).

Selon l’infortuné Kaba Kourouma par ailleurs responsable local du parti de Dr Ousmane Kaba, les faits se seraient produits le 13 juin dernier à l’occasion de l’arrivée d’une mission du département de l’administration du territoire pilotée par le préfet de Kankan, pour la pose de la première pierre d’une école de trois classes et le logement du directeur financé par l’ANAFIC (Agence Nationale pour le Financement des Collectivités).

« Quand la délégation est arrivée, puisqu’il n’y avait pas d’autres chaises, des jeunes ont installé celles du PADES pour l’accueil. Mais lorsqu’ils ont constaté que c’étaient des chaises du PADES, ils se sont levés en demandant d’autres chaises. Ce qui fut fait très rapidement », témoigne-t-il.

C’est à la suite de cette cérémonie à en croire à M. Kourouma, que lui, le président de district, le maire de Tintitoulen et le sous-préfet auraient été convoqués chez le préfet à Kankan pour des explications.

« Après l’entrevue, le préfet m’a instruit de suivre le commissaire de police qui m’a conduit en prison au commissariat central de police de Kankan le vendredi 14 juin. J’y ai passé plus de 48 heures car il a fallu des démarches des responsables du PADES pour que je sois libéré le dimanche 16 juin au soir, après le paiement de huit cent mille francs », expliqué Kaba Kourouma.

Bien que libéré après deux jours d’emprisonnement, Kaba Kourouma a été relevé de ses fonction de chef du district de Djènè Marena selon le sous-préfet de Tintioulen, Demba Kourouma. Quant aux chaises du PADES à l’origine de ses ennuis, elles seraient toujours confisquées au commissariat central de police de Kankan.

Toutes nos tentatives de joindre le préfet par téléphone pour avoir sa version des faits sont restées vaines.

Mais il faut tout de même rappeler qu’Aziz Diop n’est pas à sa première forfaiture. Le mois dernier, il avait fait emprisonner l’agent de développement local (ADL) Mamady Keita à tort nous dit-on, dans une présumée affaire de fraude présumée dans la passation de marché des projets de l’ANAFIC à Koumban.

Check Also

CAN 2019/Syli National : Naby Keita forfait contre le Burundi

Fin de compétition pour le maître à jouer du Syli national ? On ne peut pas …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *