Home / A LA UNE / GUINEE-NIGERIA : le miracle espéré n’a pas lieu
Nigeria's midfielder Wilfred Ndidi (L) is marked by Guinea's midfielder Naby Keita during the 2019 Africa Cup of Nations (CAN) football match between Nigeria and Guinea at the Alexandria Stadium on June 26 , 2019. (Photo by Giuseppe CACACE / AFP)

GUINEE-NIGERIA : le miracle espéré n’a pas lieu

Après son entrée ratée face à Madagascar, le Syli national de Guinée était condamné à récolter un bon résultat face aux Super Eagles du Nigeria, ce mercredi 26 juin. Très concrètement, le pire résultat qu’espéraient les supporters guinéens était un match nul. Beaucoup d’entre eux allant même jusqu’à prier pour que le miracle se produise et que la Guinée l’emporte. Eh bien, les vœux ne sont pas exaucés. Parce que le Syli a perdu face au Nigéria sur le score de 1-0.

Pourtant, en raison certainement de toutes les critiques émises à l’issue du premier match, l’entraineur lui-même avait procédé à quelques changements. C’est ainsi que dans les buts guinéens, Koné a été préféré à Aly Keita. De même, dans l’entre-jeu, Naby Keïta a dû commencer la rencontre. Conséquence, le Syli était un tout petit peu agressif. Il y a eu un peu plus d’engagement et de l’envie de la part des joueurs. En sorte que durant la première mi-temps en particulier, ils avaient légèrement dominé la rencontre, avec à la clé quelques occasions. Mais les frappes décochées en direction des buts adverses étaient soit hors cadre, soit trop timorées pour inquiéter le portier des Super Eagles.

A l’issue de la pause, le match reprend sur le même rythme, les deux équipes faisant relativement jeu égal. Mais du côté guinéen, Naby Keïta montre des signes de faiblesse, parce que les Nigérians ne lui font aucun cadeau. En raison du fait qu’il revient de blessure et qu’il n’est peut-être pas encore tout à fait rétabli, Paul Put est obligé de le remplacer. De même, à la défense, Dyrestam demande à être remplacé. Et c’est dans ce moment de fébrilité que les Nigérians obtiennent un corner. L’entraineur en profite pour sortir Dyrestam. Ce n’est peut-être le meilleur choix. En effet, alors que le nouvel entrant ne s’est pas bien replacé, les Super Eagles exécutent le corner. Et comme face aux Bareas, Kenneth Omeruo saute plus haut que tout le monde et place le ballon hors de portée du gardien guinéen, à la 73ème minute. Tout de suite, les Guinéens, comme leurs supporters à travers le monde, accusent le coup. Pendant quelques minutes, ils peinent à se remettre dans le sens du match. Et quand ils émergent de leur déception, ce sont les Nigérians qui s’emploient à pourrir le reste du match, en provoquant des fautes ou via des changements destinés à casser le rythme et la dynamique de la rencontre.

Bref, au terme de la rencontre, le Nigeria l’emporte et se qualifie par la même occasion pour les 1/8ème de finale. Quant à la Guinée, il lui reste le match contre le Burundi face auquel une victoire n’est pas une option, mais un impératif. Du moins, c’est la première condition que les Guinéens devront satisfaire s’ils veulent entrevoir le prochain tour. Les autres étant en rapport avec les matches Madagascar Burundi et Madagascar-Nigeria.

 

Check Also

Guinée : Abus de pouvoir, intimidation, emprisonnement de citoyens… : Le préfet de Kankan mis à l’index !

Le préfet de Kankan Aziz Diop a fait emprisonner Kaba Kourouma chef de secteur de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *