Home / A LA UNE / Affaire viandes pourries : le procureur a demandé la relaxe de Modibo

Affaire viandes pourries : le procureur a demandé la relaxe de Modibo

Le procureur de la République près le tribunal de première instance de Kaloum a requis vendredi la relaxe pure et simple du restaurateur Mamadou Djouma Modibo Barry pour délit non constitué. Le représentant du ministère public estime que l’homme, plus connu sous le nom de Modibo, n’a rien à voir avec  l’infraction d’  »atteinte à la santé publique » pour laquelle il est poursuivi.

Mercredi dernier, le procureur Aboubacar Sylla avait laissé présager une telle réquisition en indiquant qu’il avait abandonné l’idée d’une citation directe quand il s’était rendu compte que tout ce qu’il avait entendu sur Modibo n’était pas vrai et que Modibo n’avait pas été entendu…

Me Dinah Sampil, l’avocat de Modibo, a  réitéré que l’une des quantités de viande incriminées n’était pas périmée alors que l’autre était destinée à l’incinération. Me Dinah Sampil a indiqué que cette dernière n’a jamais été vendue à la population. Sans surprise, Me Sampil a demandé la relaxe de son client pour délit non constitué.

« Ce qui me fait mal, c’est quand on indexe mes enfants qui étudient à l’extérieur en disant d’eux c’est leur père qui vend les viandes pourries en Guinée… », a dit Modibo, quand l’occasion lui a été donné de faire sa propre défense après la réquisition et la plaidoirie. Le prévenu a déploré qu’il n’y ait  jamais eu de confrontation dans ce dossier.

L’affaire a été renvoyée au 3 avril pour la décision du tribunal. D’ici là, Modibo reste encore en prison.

Guinéenews

Check Also

Guinée : Abus de pouvoir, intimidation, emprisonnement de citoyens… : Le préfet de Kankan mis à l’index !

Le préfet de Kankan Aziz Diop a fait emprisonner Kaba Kourouma chef de secteur de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *